Because mag

Bien choisir la forme de sa société

Lors du lancement d'une entreprise, on dirait qu’il y a des millions de choses à faire comme chercher des financements, engager du personnel, élaborer une stratégie de marketing, et ainsi de suite. Le choix parmi la forme de la société est aussi parmi les décisions stratégiques que doivent prendre la plupart des dirigeants. Cette décision a de très réelles implications juridiques et financières. La création d'une société s'effectue soit régulièrement sous la forme d'une société à responsabilité limitée (SARL), soit sous la forme d'une SAS (société par actions simplifiée).

Le choix entre ces deux formes juridiques est essentiel, chacune ayant ses propres particularités et doivent être convenues entre les futurs partenaires. La plupart des promoteurs d’une entreprise pensent que le statut sas est plus souple que celui de la SARL. Nous allons donc comparer les structures juridiques et vous aider à faire un choix.

À propos de la structure générale

Il convient tout d’abord de noter que lors du processus de création d’une entreprise, l’une ou l’autre de ces deux structures peut être formée avec un seul partenaire. Ce sera une EURL (société à actionnaire unique) ou une SASU (société à actionnaire unique). Il convient toutefois de noter que le nombre de partenaires dans une société à responsabilité limitée a ses limites et qu’il ne peut y en avoir plus de 100, alors que la SAS n’a pas de plafond.

La société SAS

Une SAS est dirigée par un président, une personne physique ou morale nommée dans les conditions prévues par le règlement intérieur, ainsi que par d'autres organes créés librement par les partenaires. Le président de SAS et le gérant de la SARL représentent tous deux la société vis-à-vis des tiers et les éventuelles clauses statutaires limitant leur pouvoir leur sont inopposables. La différence entre ces deux statuts est principalement sociale, étant précisé que la SARL peut compter plusieurs gérants, contrairement à la SAS qui ne peut avoir qu'un seul président, ce dernier peut décider de nommer un directeur général pour l'assister.

La société SARL

Avec la forme juridique SARL, le dirigeant est affilié au régime des travailleurs indépendants s'il est actionnaire majoritaire, rémunéré ou non, ou au régime général de la sécurité sociale dans les autres cas et lorsqu'il est rémunéré.

La taxation

SARL et SAS sont deux sociétés dont les bénéfices sont en principe soumis à l'impôt sur les sociétés. Cependant, il est possible dans les deux cas d'exercer une option temporaire pour le système de partenariat (imposition directe pour le compte des associés) à certaines conditions.

Les publications similaires de "Entreprendre"

  1. 7 Fév. 2018Comment payer moins d'impôts avec son entreprise ?284 vues
  2. 24 Juin 2017Le design, dans votre bureau pour vous aider à travailler454 vues
  3. 7 Juin 2017De plus en plus de sociétés font le choix de se domicilier à Paris455 vues
  4. 5 Mai 2017La norme UIC435-3 garantit ses caractéristiques techniques488 vues
  5. 16 Avril 2017Entreprendre en créant son SASU480 vues
  6. 27 Mars 2017Les avantages proposés par les entreprises aujourd'hui540 vues
  7. 24 Mars 2017Où domicilier son entreprise?480 vues